7

L’adaptation est sans doute le meilleur outil de communication.

  • A qui je parle?
  • Quels sont les problèmes auxquels il fait face dans son travail quotidien?
  • Quel langage utilise-t-il ?
  • Quelles sont les indicateurs de performance de son domaine d’activité?
  • En quoi ses enjeux se rapprochent ils des miens?
  • En quoi mon produit peut l’aider concrètement?

Dans le cadre d’une discussion d’affaire, les intervenants ne souhaitent pas entendre les éternels pitch de ventes auxquels ils sont soumis à longueur de journée. Ils aspirent simplement à échanger sur des problèmes qui leur sont propres. En espérant trouver des solutions à partir des expériences des autres.

Afin de présenter son projet ou son produit il est recommandé dans ce genre de cas, de commencer par parler de soi et des problèmes que nous avons rencontré dans l’exercice de nos fonctions (problèmes qui doivent être similaires à ceux de notre interlocuteur). Utiliser le même langage que lui et les mêmes indicateurs de performance permet un rapprochement. Vous partagez les mêmes problèmes avez les même enjeux, les solutions de l’un pourraient grandement intéresser l’autre. La question se pose : En quoi mon produit peut l’aider concrètement?

Il est important de ne pas se lancer dans un pitch de vente, une fois de plus les gens ne sont pas dupes. Vous avez capté son attention c’est le moment de l’intéresser au produit sans en parler directement. Susciter de l’intérêt, faites part des solutions que vous avez trouvé à vos problèmes et comment les indicateurs de performance ont indiqué une amélioration. Comment y êtes-vous arrivé?

Grace a … allez voir se produit…

7

Aidez à construire la réputation de Maxime Jong en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :