Actualite
3

Comment reprendre une entreprise ?

2017-11-30 15:10:00 +0100
Éditer
Europe-2230829_960_720

Nombreuses sont les raisons qui poussent une personne à reprendre une entreprise existante au lieu d’en créer une nouvelle. Peut-être voudrait-elle se défaire des responsabilités de la création d’une société, de la recherche de marché, de locaux, des investissements, des embauches... C’est donc une façon pour ces personnes-là d’économiser leurs efforts. Un gain de temps considérable leur sera offert.
Par ailleurs, le cédant aura pour devoir d’aider l’acquéreur pendant le premier mois qui suit cette reprise. Bien que ça ait l’air simple, reprendre une entreprise ne se fait pas à la légère, et surtout pas de n’importe quelle manière. Au contraire, quelques préparations sont requises.

Le recueil d’informations

Tout d’abord, pourquoi ne pas vous informer ? Les chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) et les agences économiques comme Provence Promotion par exemple n’attendent que cela ! Leur principal rôle est de faciliter l’échange entre les repreneurs et les cédants d’entreprises. Elles accompagnent également ces deux parties dans toutes les étapes de la transmission, et ce, avec l’aide de leurs partenaires, qui ne sont autres que : les banques, les notaires, les experts-comptables, les avocats...

Quel type de préparation ?

Pour reprendre une entreprise, encore faut-il trouver la bonne ! Avant de vous décider, ce serait mieux de procéder à une comparaison et de savoir ce que vous voulez vraiment. Bon nombre de paramètres seront à prendre en compte, comme : la taille de l’entreprise et son activité, son environnement, le nombre d’employés, le chiffre d’affaires, les risques à recourir, etc.
Ce sera dans cette partie que l’acquéreur considèrera les tâches qui l’attendent. Il y en a ceux qui choisissent la facilité : ils décident d’opter pour des sociétés qui interviennent dans leur domaine d’expertise, ce qui est d’ailleurs très efficace. Toutefois, quelques compétences en administration, en comptabilité ou dans d’autres domaines similaires seront les bienvenus !

Restez vigilant !

Une fois le type d’entité choisi, une analyse des documents comptables (bilans, comptes de résultat, chiffres d’affaires, marge brute et nette) concernant ses trois dernières activités doit être réalisée. C’est une façon de s’informer sur la santé de l’entreprise et de ses performances. Par exemple, qu’en est-il de ses perspectives d’évolution ? Mis à part ces vérifications, il ne faut pas oublier de voir les outils de production, tels les locaux de bureaux, les matériels, les stocks, etc. Il en est de même pour le potentiel des salariés et leur compétence. Ce ne sera qu’après que les négociations se feront.

3

Aidez à construire la réputation de RémyT en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :