Vision

Le plan d’affaires (ou business plan) est trop souvent perçu comme étant d’abord et essentiellement un document comptable et financier destiné aux banques et donc élaboré selon leurs critères de gestion. En fait, le plan d’affaires doit être en premier lieu l’expression de la vision de l’entrepreneur, de la pertinence de cette vision par rapport aux besoins et attentes du marché et de sa capacité à la mettre en œuvre.

Au départ de toute création d’entreprise, il y a nécessairement une idée entrepreneuriale suffisamment originale pour se distinguer de la concurrence et créatrice de valeur pour le client.

Lorsque que l’on parle d’innovation, il ne s’agit pas nécessairement d’envisager une innovation technologique, est innovant tout ce qui peut être mis en marché ici et qui n’est pas encore proposé même si cela existe ailleurs (attention toutefois à la propriété industrielle et intellectuelle). Cela suppose que l’entrepreneur doit être ouvert sur son environnement, attentif aux besoins de ses futurs clients, créatif.

Toute idée de création d’entreprise doit immédiatement être confrontée à la concurrence et au marché. Il faut immédiatement se poser la question : « en quoi mon offre peut mieux répondre aux attentes des clients que celle de la concurrence, quel peut être mon avantage concurrentiel ? » A ce stade l’entrepreneur sera sans doute conduit à reprendre la réflexion sur son idée entrepreneuriale pour mieux l’adapter à tels ou tels nouveaux segments de clientèle et/ou rechercher un élément de différenciation plus important par rapport à la concurrence.

A ce stade, l’entrepreneur doit aussi de poser les questions suivantes : « quelles compétences (techniques, managériales…) sont indispensables pour mettre en œuvre cette idée entrepreneuriale et ai-je ces compétences ou comment je peux me les procurer (consultant, embauche, association..) à un coût acceptable et sans remettre en cause le contrôle de mon entreprise ? ».

Lorsque l’entrepreneur a ainsi validé qu’il était réellement en présence d’une opportunité d’affaires (une idée, un marché, des compétences pour mettre en œuvre cette idée), il est en situation de préciser sa vision entrepreneuriale.

Celle –ci portera sur :

La définition précise de l’offre : quel produit/service, pour qui, avec quels avantages concurrentiels.
L’identification de la valeur créée pour les différentes parties prenantes : les clients, les associés éventuels, l’entrepreneur…..
Les ressources mobilisables à ce stade : compétences, ressources matérielles et financières.

Mais il est aussi fondamental que l’entrepreneur envisage la vision de son entreprise à moyen terme. Quel développement souhaite-t-il ? Sous quelle forme ? S’il a des associés il est indispensable que cette vision soit clairement définie et partagée. Si certains associées souhaitent dégager le maximum de revenus à court terme alors que d’autres sont dans une logique de développement et d’investissement à moyen terme, l’entreprise est vouée à l’échec.

Cette vision étant clairement exprimée, il est maintenant possible et pertinent de dérouler les différentes étapes traditionnelles du plan d’affaires.

Nous nous sommes ici inscrit dans une démarche de création d’une entreprise mais il est certain que cette réflexion doit être conduite en des termes proches quand il s’agit de créer une nouvelle activité, de lancer un nouveau produit ou un nouveau service qu’il s’agisse d’une stratégie de croissance ou de diversification.

15

Aidez à construire la réputation de Lemoine Conseil en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Je suis d'accord avec tous les points cité mais dans les fait il n'est pas toujours facile d'établir un plan d'affaire sans une aide extérieure.... je parle ici de réseau d'aide à l'établissement d'un business plan ;)

2013-10-10 15:36:45 +0200
2

Merci pour votre commentaire...

Pour le plan d'affaires ou business plan, il est effectivement utile de se faire accompagner . Il y a de nombreuses structures d'aide selon ses besoins, son budget et le temps que l'on peut y consacrer.

C'est un peu comme le référencement, on peut le faire soit même ou se faire aider, accompagner par des pro :-)

2013-10-10 15:54:47 +0200
1

Oui tout à fait comme je le précise souvent dans mes communications c'est à plusieurs que l'homme à créer de grande chose !

2013-10-10 15:57:40 +0200
0

Quelles sont les structures d accompagnement que vous conseilleriez? Nombreuses sont celles qui ont un intérêt pour le montage financier plus que l offre de service ou l étude de marche concurrentielle. Merci

2013-10-20 09:38:06 +0200
0

SRRR.... difficile de vous donner le nom de mes concurrents :-)))
Les structures gratuites ont les défauts de leurs qualités.

Tour dépend ce que vous recherchez. Soit c'est une aide de base assez généraliste alors vous avez la BGE ou des associations locales si vous voulez un accompagnement personnalisé je vous conseille des cabinets de conseil comme le mien :-)

2013-10-20 09:43:06 +0200
2

Plus qu'interressant c'est grandiose !!!!!

2017-07-24 21:34:36 +0200
0