18664291_10154512742195423_7183314964018475984_n

À chaque nouvelle mission, son enthousiasme particulier, sa force d’entrainement et son nécessaire engagement. Cette force motrice issue des premiers instants peut perdurer, si elle est alimentée par une vision suffisamment engageante. Pour ce faire, votre premier cercle, celui qui aura pour mission de structurer votre organisation et vos ressources, doit s’approprier votre vision et la traduire en éléments de culture, de structure et de dynamique.

Vous avez eu une vision qui vous semble claire, une ambition affirmée ou non, dans tous les cas, vous souhaitez accomplir quelque chose. Pour réaliser cette vision, un certain nombre d’actions doivent être menées. Pour y arriver, vous avez une série de choix plus ou moins éclairés à faire en tenant compte de multiples facteurs :

● Un environnement plus ou moins favorable ;

● Un timing plus ou moins propice ;

● Des acteurs jouant leurs propres partitions ou des notes pouvant s’intégrer à votre propre mélodie ;

● Des ressources plus ou moins disponibles au bon moment ;

● Etc.

Ce jeu doit être exécuté selon une séquence plus ou moins maitrisée, en prenant des décisions sans nécessairement avoir eu toutes les informations au préalable. Malgré la présence de tous ces facteurs influençant la réalisation de votre vision, vous avez décidé de vous lancer. Vous êtes convaincu qu’agir aura un impact plus grand et souhaitable que de garder votre vision en tant qu’idée recluse quelque part au fond de votre tête. Ce qui vous anime doit animer tous ceux qui vous entourent, et tout comme vous, votre stratège doit se poser la question du pourquoi. Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons ? Pour quel impact ?

En effet, même si les stratèges ne choisissent pas toujours leurs batailles, ils choisissent dans la plupart des cas, leurs grands combats. S’ils croient le combat noble ou voient en lui un challenge intéressant, ils engageront tout leur art au service de cette grande mission. La stratégie est un art particulier, c’est l’art de la traduction d’une idée/vision du langage onirique au monde réel. La plupart des stratèges jouent entre ces deux mondes. Ils doivent faire preuve d’un sens aigu du raisonnement et de la logique, avoir une bonne capacité d’analyse et de synthèse, mais aussi être capable de créativité, d’adaptabilité et d’empathie. Il ne s’agit pas juste d’être capable de planifier et d’anticiper, il faut aussi proposer, convaincre et engager des ressources sur une voie. Ils doivent vous proposer un chemin conduisant vers la destination que vous avez souhaité, trouver le meilleur véhicule pour y aller, engager et convaincre les passagers qui vous accompagneront et sans qui le voyage sera plus long, difficile voire impossible. Ils doivent créer un esprit de collaboration au sein de l’équipage en même temps qu’ils s’assurent qu’aucun obstacle ne vous empêche d’avancer. Ils doivent travailler avec le conducteur, le mécanicien, le GPS en interne, les éclaireurs, les vendeurs de pièces, et autres en externe. La tâche est immense, et même si la stratégie ne se fait pas seule, même s’il s’agit d’un travail collaboratif, une personne ou un petit groupe devra s’assurer de la cohérence de l’ensemble des choix réalisés tout au long du voyage. En regardant toujours devant, vers la destination (votre vision), ils s’assureront de la conformité des actions pour atteindre l’objectif et respecter votre raison d’être.

La stratégie est un art mixe, elle combine action et pensée selon une séquence ou la pensée n’a pas toujours la primauté vu la rapidité du jeu. Dans ces moments de jeux rapides, où tout peut basculer, lorsque l’équipe subie de fortes pressions, la seule question qu’ils se poseront c’est : pourquoi faisons-nous ce que nous faisons ? La réponse à cette question devra être conforme à votre vision.

Maxime Jong

10

Aidez à construire la réputation de Maxime Jong en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :