Accueil Formation Comment faire un bilan de compétences ?

Comment faire un bilan de compétences ?

L’ évaluation des compétences permet de considérer son développement professionnel d’un point de vue concret. Vos compétences et votre profil bénéficieront d’une meilleure connaissance : ils peuvent être l’occasion d’entrer dans un emploi mieux rémunéré ou plus intéressant.

Trouver un centre d’évaluation des compétences

A lire aussi : Comment devenir chef de projet ?

Avec IceFormation

  • Préparez votre conversion
  • Employé • Chercheur d’emploi
  • Financé avec vos droits CPF

A voir aussi : Formation informatique et reconversion professionnelle

Il offre également la possibilité de changer d’industrie pour trouver un environnement de travail qui vous convient le mieux ou, simplement, pour trouver un emploi.

Pourquoi faites-vous un contrôle de compétences ?

La première étape avant de prendre des décisions concernant votre carrière professionnelle, la vérification des compétences garantit des options réalistes.

Un rapport publié par le Comité mixte Interprofessional National pour l’Emploi et la Formation annonce27 738 bilans réalisés en 2013 .

Aujourd’hui, il reste populaire avec malgré la disparition du DIF, et résiste à la concurrence du Conseil en Evolution.

Cependant, ce retour sur son parcours de carrière nécessite un certain investissement personnel.

De plus, un environnement de travail difficile, comme une période d’absence d’activité professionnelle, ne met pas vraiment les candidats en confiance. Mais ceux qui se lancent dans l’aventure le vivent comme une vraie bouteille d’oxygène.

Vous pourriez alors vous opposer : en quoi diffère-t-il du CV ? Quelle légitimité a-t-il ? Il est situé en amont.

Ce regard en arrière vous permet d’aller de l’avant, de mieux se connaître et de suivre un nouveau chemin avec sérénité.

Voici aussi quelques idées pour votre conversion professionnelle :

  • Commerce avec des animaux
  • Métiers du bien-être
  • Les métiers du futur
  • Métiers de la fonction publique
  • Métiers bien payés
  • Métiers sociaux
  • Métiers qui recrutent
  • Artisanat accessible depuis votre canapé

Note : Loin de la craint tests de sélection, cet examen n’est pas non plus destiné à imposer une norme ou un classement pour un métier donné (Voir l’étude sur la valeur de la vérification des compétences).

En fait, il ne s’agit pas de faire le point au sens comptable du terme : vous vous préparez activement à votre avenir professionnel et à votre réussite.

Toutefois, cette expérience positive exige une bonne connaissance de vos droits de financement du bilan et d’en bénéficier dans des conditions favorables.

Quel est le prix d’un contrôle de compétences ?

un coût moyen de 1600 à 1800 À € selon les chiffres du Parisien, il se déroule à plusieurs reprises avec des réunions à programmer dans le calendrier.

Il utilise des méthodes reconnues et approuvées par le Code du travail.

Nous vous expliquerons également comment effectuer une vérification gratuite des compétences en ligne.

Qu’ est-ce qu’un contrôle de compétences ?

Une approche personnelle

Elle se fait à la demande ou avec le consentement de la personne concernée. Il a un besoin defaire le point à un moment donné de sa carrière professionnelle.

Créé dans les années 1980 par des centres spécialisés, il s’inscrit dans le cadre d’un soutien professionnel.

Apec s’en est servi en 1981 pour simplifier la mobilité interne et l’outplacement parmi les cadres.

Remarque : l’évaluation des compétences peut être entreprise par l’employeur lui-même, mais ne peut être effectuée qu’après acceptation de l’employé qui dispose de 10 jours pour prendre sa décision.

Même dans ce cas, les données personnelles et les résultats obtenus restent confidentiels et utilisables selon les souhaits de l’intéressé.

En cas de refus de faire le point,aucune pénalité ne peut être appliquée à l’encontre du salarié.

De plus, vous n’êtes pas tenu d’informer votre employeur non plus.

Il existe plusieurs types de vérifications de compétence pour répondre à votre situation. Voici quelques-uns d’entre eux :

  • le bilan des salariés
  • évaluation approfondie pour les demandeurs d’emploi
  • le bilan de gestion
  • l’ évaluation spécifique aux personnes âgées
  • le bilan des travailleurs handicapés
  • un bilan de rétention de l’emploi
  • un bilan pour se préparer à la retraite

Une première entrevue vous permet de déterminer laquelle convient à votre cas.

Chaque fois, il s’agit de faire le point sur les compétences acquises , sur les capacités intellectuelles, liées à la personnalité ou développées avec l’expérience, et sur la motivation.

Un expert accompagne ce processus pour définir un projet professionnel ou de formation, en fonction du marché du travail, de votre potentiel et de vos attentes personnelles.

Cette évaluation complète est souvent basée sur un licenciement ou un départ de l’entreprise, une volonté d’évoluer le métier ou une orientation vers une autre profession.

Il répond à vos questions pour une bonne gestion de votre carrière et vous permet de trouver un emploi épanouissant.

Un consultant vous aide à tirer parti de votre expérience et profil pour certains postes, quel que soit votre âge, votre statut ou votre niveau d’études.

Remarque : Il existe des répertoires (voir le Répertoire des centres), mais vous pouvez aussi communiquer avec vous pour effectuer une vérification de compétence en ligne.

Un droit

L’ évaluation des compétences relève du Code du travail.

Spécifiquement définie à l’article 900-2, elle suit ses règles : « L’évaluation des compétences permet au bénéficiaire d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses capacités et ses motivations, afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. »

Cet article de la loi définit les objectifs de l’exercice et garantit au candidat un résultat donnant lieu à une action, à condition qu’un organe d’experts soit choisi.

Ce droit est soumis à certaines conditions. Pour être admissible, certains critères d’admissibilité doivent être respectés :

  • Pour un employé permanent  : il prend 5 ans d’activité professionnelle, dont 1 an dans la société actuelle.
  • Pour les salariés titulaires d’un contrat à durée déterminée  : 24 mois de service consécutifs ou non sont requis, avec un minimum de 4 mois pour les contrats à durée déterminée.
  • Pour les travailleurs temporaires  : 5 ans d’ancienneté sont demandés avec 2 028 heures pour l’entreprise de travail temporaire concernée par la demande. Si vous séjournez dans la même branche qu’un travailleur temporaire pendant 3 ans, avec 1 an dans l’agence de travail temporaire actuelle, vous pouvez obtenir un bilan.
  • Pour un fonctionnaire  : depuis 2007, le droit à la formation lui permet de bénéficier d’un examen professionnel avec 10 années de service. Cette approche s’inscrit alors dans la perspective d’une évolution géographique ou professionnelle.
  • Pour un demandeur d’emploi  : un bilan est disponible à partir de 3 ans d’expérience professionnelle. Il concerne les personnes de moins de 55 ans qui sont au chômage depuis plus de 6 ans mois.
  • Pour une personne de plus de 45 ans  : à cet âge, vous accédez automatiquement à votre demande. Une ancienneté de 20 ans déclenche également ce droit.

Note : Les étudiants ont accès à de nombreux tests en ligne pour définir leur personnalité et choisir leur orientation vers un cours qu’ils aiment ou pour trouver une formation en continuité avec leur formation académique.

Ces mini bilans préparent également l’entrée dans la vie professionnelle : la connaissance de votre profil permet de postuler au bon endroit avec une lettre de motivation et un CV adapté au poste demandé.

Un contrôle de compétences se prépare bien à l’entretien d’embauche, en particulier pour les jeunes diplômés : ils soulignent qu’ils sont opérationnels même avec peu d’expérience (voir étudiants).

Une étape dans votre parcours professionnel

Cette approche personnelle est souvent motivée par la nécessité de se former ou de se recycler pour conserver un emploi .

Mais cela correspond aussi à un besoin naturel de évoluer, s’épanouir au travail, avoir plus de responsabilité et de reconnaissance.

Elle fait donc partie d’unprojet personnel , d’une recherche de meilleures conditions de travail et d’une nouvelle source de motivation.

Remarque : cela peut conduire à une demande de validation de l’expérience acquise (consulter les centres d’assistance VAE). Il y a même un Creacif à faire le point avant de démarrer votre propre entreprise : 15 heures de soutien vous aident à connaître vos capacités entrepreneuriales.

Plus précisément, l’évaluation des compétences est présentée comme une perspective, ou un nouvel élan, pour une solution professionnelle satisfaisante. Il est donc réalisé :

  • à la suite d’un licenciement ou d’un départ volontaire
  • avec le désir d’évoluer au sein de votre entreprise
  • quand il s’agit de redéfinir votre plan de carrière
  • lorsque la mission et le poste ne répondent plus aux attentes
  • lorsqu’ une conversion est envisagée
  • pour trouver un emploi conforme aux qualifications

Alors que le les objectifs sont différents pour chaque individu, les résultats garantissent unprogramme concret et personnalisé pour changer la situation initiale.

Cette analyse du parcours de carrière permet de donner un sens à l’expérience accumulée. Il y a un lien clair entre les faits saillants de votre vie professionnelle. Vous mesurez le chemin parcouru.

Vous appréciez les hauts et les bas de votre activité salariale pour trouver votre chemin. Vous analysez vous-même vos compétences.

Le professionnel qui vous guidera vous aidera à éviter les obstacles :

  • la dévaluation personnelle ou sociale due à des difficultés rencontrées au travail ;
  • la difficulté d’imaginer un moyen de sortir de l’impasse ;
  • Anxiété face à un choix décisif ;
  • manque de méthodologie ou d’informations exactes.

Cette approche rétablit la confiance dans l’avenir grâce à des options réalistes .

Les différentes phases de l’évaluation des compétences

Un vrai l’évaluation n’est pas faite immédiatement. Il faut du temps pour mûrir votre projet et faire un pas en arrière sur vos expériences.

Selon le prestataire choisi, l’évaluation des compétences se déroule en 3 ou 4 étapes :

  • Étape 1 : Unentretien préliminaire vous permet de définir vos besoins et vos attentes par rapport aux méthodes proposées pour réaliser cette évaluation. Cette étape énonce les objectifs du processus pour les deux parties. Le client doit valider les choix à sa disposition avant de s’engager. Par définition, le bilan répond aux questions de la personne qui le souhaite, il lui appartient de juger par lui-même.
  • Étape 2 : La phase detest commence alors. Il appartient au professionnel en charge de votre dossier d’analyser votre carrière afin d’identifier vos compétences techniques et relationnelles, de déterminer votre degré de motivation et votre potentiel réel.
  • Étape 3 : Lesrésultats et les parcours d’évolution vous sont présentés. Ces bases servent à mettre en place un projet avec un plan d’action à réaliser. Un rapport vous est remis personnellement.
  • Étape 4 :Suivi de certaines organisations : un coach vous accompagnera dans votre recherche d’emploi. Il vous montre comment utiliser vos données personnelles mises en évidence lors des tests et des discussions.

Note : Chaque séquence dure entre 2 et 3 heures. L’évaluation nécessite environ 5 à 8 entrevues (15 heures), réparties sur plusieurs semaines.

Ces rendez-vous peuvent avoir lieu pendant le temps de travail ou à la fin de la journée. Pendant la journée, vous avez besoin d’un permis d’absence de votre employeur.

Qu’ est-ce qu’un contrôle de compétences apporte vraiment ?

Le soutien comprend le soutien aux procédures administratives pour le financement du bilan.

Les discussions apportent un regard objectif sur votre expérience professionnelle et guident vos réflexions personnelles entre le différentes sessions.

Le consultant suitun protocole précis pour vous aider objectivement. Il cherche à vous révéler et à ne pas influencer votre personnalité.

Vous aurez des feuilles à remplir lorsque chaque séquence reviendra : cet exercice de tête reposé vous encourage à analyser et à rechercher des informations sur votre future direction.

Vous prenez le contrôle de votre carrière, vous ne souffrez plus des caprices de l’industrie.

Une analyse de vos forces et de vos défis vous aide à bâtir votre avenir. Les tests mettent en évidence vos intérêts : réalisés sous la forme de jeux, ils définissent les positions qui vous conviennent le mieux.

Une évaluation de votre niveau d’anglais donne une idée des professions à cibler.

L’ évaluation approfondie des compétences compare également les compétences du demandeur d’emploi avec les statistiques du marché du travail local.

À qui envoyer une demande ?

Vous devez écrire une demande écrite à votre employeur. Vous indiquerez la date et la durée du bilan et le nom de l’organisation sélectionnée.

Pendant les heures de travail

Si vous le souhaitez pendant le temps de travail, vous devrez demander uncongé au moins 60 jours avant la date de l’entretien préliminaire.

L’ employeur dispose de 30 jours pour accepter votre projet.

Remarque : L’employeur peut demander un report, mais pas au-delà de 6 mois.

De même, il ne peut pas être demandé au titre du compte de formation personnelle (CPF) et du DIF qui a servi à financer le bilan n’existe plus depuis le 1er janvier 2015.

En dehors du temps de travail

Si vous optez pour un équilibre de travail, vous enverrez votre demande à un organisme commun agréé par l’État (OPCA).

Remarque : Votre employeur ne sera pas tenu au courant de votre processus et vous pourrez bénéficier d’un financement.

Les chômeurs s’ adressent à leur conseiller d’orientation au Pôle Emploi .

L’ évaluation doit avoir lieu dans un centre approuvé. Ceux qui préfèrent une évaluation des compétences en ligne pour une plus grande indépendance doivent simplement remplir le formulaire dédié, dans la section « contact ».

Profitez de votre entretien d’évaluation annuel

N’ arrêtez pas votre entrevue annuelle avec votre superviseur.

Au contraire, voyez cela comme une autre occasion de faire le point et de discuter de vos compétences avec votre employeur.

Vous êtes entré sans diplôme et avez évolué au fil des ans au sein de l’entreprise ? Peut-être que c’est le moment pour vous de demander de bénéficier d’une validation de l’expérience acquise (VAE).

Cela vous permettra de recevoir une reconnaissance officielle de vos compétences et pourquoi pas une augmentation de salaire !

Remarque : la reconnaissance officielle de vos compétences vous permettra de faciliter la transition d’une entreprise à l’autre si vous avez été forcé de quitter l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Tenir à jour un journal de bord

Tenir un journal de bord dans lequel vous enregistrerez toute la formation que vous vous avez reçu au cours de votre carrière, vos réalisations professionnelles et toutes les compétences que vous pourriez avoir acquises seront un atout précieux.

Tout ce que vous avez à faire est de le consulter le jour où vous ressentez le besoin de faire le point et de partager votre expérience.

Ce carnet de route pourrait même s’avérer être le précieux sésame pour accéder à un nouvel emploi qui témoigne de votre rigueur et de votre implication dans votre carrière.

Un recruteur potentiel ne peut que féliciter cette approche.

Comment financer votre évaluation de compétences ?

Les conditions de l’aide

Ce bilan complet a un coût, il représente un investissement à long terme. Mais il n’a pas nécessairement besoin d’être financé par vous.

Remarque : Votre bilan peut être entièrement ou partiellement soutenu, sous réserve de certaines conditions.

Un chômeur peut bénéficier d’un bilan gratuit si son approche est compatible avec sa recherche d’emploi.

Un financement partiel par Pôle Emploi est également possible. Ceux qui demander un congé individuel de formation (CIF), ou un plan de formation à leur entreprise, pourront être absents 24 heures à chaque rendez-vous et conserver leur salaire.

Le fournisseur doit figurer sur la liste des organisations mixtes : votre employeur vous paie normalement et est remboursé par l’organisme de collecte de fonds auquel il contribue.

Vous devrez signer un accord avec l’OPACIF.

Les différents organismes de financement

L’ organisation commune au titre du congé individuel de formation (OPACIF) est laprincipale source de financement .

En 2013, 63 % des bilans sont financés dans le cadre d’un congé d’évaluation des compétences, tant en temps de travail qu’en dehors du temps de travail, selon un rapport du Comité mixte national interprofessionnel pour l’emploi et la formation.

Cependant, vous ne communiquerez pas avec le même organisme de financement selon que vous souhaitez ou non aviser votre employeur.

Les OPCA gèrent des applications indépendantes : approuvé par l’État, ils collectent des fonds auprès des membres entreprises et sont organisées par secteur d’activité.

Cela dépend de la capacité financière du réseau, mais aussi des priorités et des choix de l’État.

L’ intervention de l’OPACIF, en revanche, nécessite le consentement de l’employeur.

Le réseau Fongecif

Fongecif est l’organisation OPACIF la plus connue. Il travaille dans la région. Il rassemble les fonds pour la gestion du congé individuel de formation (CIF).

Environ 1/3 du financement de Fongecif est réservé aux évaluations de compétences : en 2015, Fongecif Ile-de-France comptait 4 889 candidats bénéficiant de ses fonds.

L’ OPCALA finance la formation continue, par région et par secteur d’activité.

Les répertoires permettent de sélectionner un prestataire appartenant au réseau des centres d’évaluation des compétences, le CICB.

Ce réseau rassemble plus de 250 centres susceptibles de signer l’accord avec Fongecif.

Ces organismes traitent habituellement les demandes de financement après une évaluation de votre situation et de vos droits.

Avant de choisir le vôtre, pensez à ceux disponibles en ligne. En outre, une évaluation gratuite des premières compétences en ligne vous permet d’estimer la valeur du processus pour votre cas.

Remarque : Un test de personnalité en ligne prend environ 10 minutes, puis vous recevrez votre profil déchiffré par un coach dans votre boîte de réception. Vous décidez de suivre ou non…

10 conseils pour profiter d’un contrôle de compétences

  1. Jetez un coup d’œil au problème avant de prendre des mesures administratives.
  2. Prioriser la procédure qui induit un contexte favorable et serein.
  3. Choisissez un centre près de chez vous.
  4. Communiquez avec un centre autorisé.
  5. Ne vous engagez pas avec un interlocuteur qui vous rend mal à l’aise.
  6. Profitez de ce temps pour ouvrir votre esprit à une nouvelle façon d’aborder le travail.
  7. Acceptez vos limites comme tout le monde.
  8. Soyez excité sur vos décisions professionnelles.
  9. Inscrivez-vous à la formation sélectionnée.
  10. Contactez vos prochains recruteurs.

Maintenant, vous avez toutes les informations dont vous avez besoin pour commencer l’aventure.

Avant de vous lancer dans une approche globale, vous pouvez effectuer des tests en ligne pour mieux définir vos priorités et vos axes de recherche. Vous apprécierez ainsi votre demande d’un bilan de compétences en toute sérénité.

Contactez-nous sur notre site web pour choisir votre nouvelle formation et réussir dans votre conversion à une profession qui vous convient.

Il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous pour voir les centres de liste près de chez vous.

Trouver un centre d’évaluation des compétences

Avec IceFormation

  • Préparez votre conversion
  • Employé • Chercheur d’emploi
  • Financé avec YourRightSCPF

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!