Accueil Actu Comment acheter des obligations d’État ?

Comment acheter des obligations d’État ?

Les obligations d’Etat sont des produits financier à rendement fixe. C’est un titre de créance qui est émis directement par un Etat. Par exemple la France. L’obligation d’Etat est surtout un contrat à travers lequel l’emprunteur s’engage à rembourser le prêteur dans le respect des échéances déterminées à l’avance. Le prêteur est évidemment l’Etat émetteur de l’obligation tandis que le prêteur est le détenteur de l’obligation. Vous désirez aussi acheter des obligations d’Etat ? Découvrez dans cet article le processus à suivre pour y arriver.

Quel processus pour acheter des obligations d’Etat ?

Pour acheter des obligations sur le marché, il faut passer par un intermédiaire agréé. Par exemple un banquier, un courtier en ligne, etc. Auprès de ces derniers, l’investisseur a le choix entre deux possibilités essentielles. Soit, il achète ses obligations en direct ou bien, il achète ses obligations via les OPCVM (fonds commun de placement Sicav).

A lire aussi : Pourquoi organiser régulièrement des afterworks ?

Comment acheter des obligations en direct ?

Dans ce cas, aussi, les investisseurs disposent de deux grandes façons d’investir. On distingue l’achat en direct ou via un véhicule d’épargne collectif comme un fonds commun de placement (FCP). Peu importe l’option choisie l’achat des obligations émises par l’Etat se réalise à l’émission. Ensuite, les titres acquérir doivent être logés sur un compte titres. Généralement, l’investissement direct est compliqué pour un particulier, car c’est un marché qui représente la chasse gardée des investisseurs professionnels. Aussi, le montant nominal à investir est élevé.

Ce qui entraîne des effets dissuasifs. Dans la République française, la majorité du marché porte sur les Obligations assimilables au trésor (OAT). Notez que la dette est remboursée un en seul versement à la date d’échéance. Sur le marché des titres déjà émis, les particuliers peuvent vendre et acheter en direct les OAT. Il est également possible d’acheter en direct des obligations d’un émetteur privé. L’achat des obligations en direct permet de faire coïncider la maturité de ce dernier avec l’horizon de placement de l’investisseur. La revente d’une obligation avant son échéance peut entraîner une plus-value. Mais aussi un risque de perte de capital.

A lire également : Comprendre les métiers d'un géomètre topographe

Comment acheter des obligations via un OPCVM ?

L’achat des obligations via un OPCVM est la démarche la plus courante. Elle consiste à acheter des obligations via les unités de compte assurance-vie ou via le nouveau plan d’épargne-retraite entré en vigueur le 1er octobre 2019. C’est un investissement mutualisé qui permet au gérant d’investir dans plusieurs lignes obligataires. Notez que cette diversification permet d’investir dans des obligations internationales. Elle est donc idéale pour miser sur différents profils de croissance et l’inflation dans toutes les régions du monde.

L’avantage le plus remarquable de l’achat des obligations via un OPCVM (investissement indirect) réside dans la possibilité de s’appuyer sur l’expérience d’un gérant qui sélectionne les titres avec une approche professionnelle. Et cela en diminuant le risque global du portefeuille. En situation de taux défavorable, le gérant peut abriter en faveur de titres plus protecteurs ou chercher un rendement en se basant sur des émissions de haut rendement.

Combien coûte des obligations d’Etat ?

Le prix d’une obligation n’est pas fixe. En effet, il s’adapte en permanence au niveau des intérêts des marchés financiers sur des durées équivalentes. Et cela, dans l’optique que tous les titres de même durée servent un même taux. C’est pour cette raison que vous devez vous prêter à une certaine gymnastique si vous achetez vos obligations en bourse. Leur mode d’acquisition est spécifique.

Par exemple, si la valeur nominale à coupon fixe d’une obligation est fixée à 101,59, le prix de l’obligation est de 101,59 % à maturité. Ce prix peut être aussi traduit par 1,01059 fois la valeur de l’obligation à maturité. Notez que la valeur d’une obligation cotée est toujours exprimée en pourcentage de son nominal, hors coupon couru. Lors de l’achat, il faut alors effectuer des calculs précis pour savoir combien de titres acheter en fonction du montant que vous êtes disposé à investir. Pour valoriser une obligation, il existe trois critères à prendre en compte. Il s’agit de son cours, son rendement et son spread.

Les avantages et les risques liés à l’achat d’obligations d’État

L’achat d’obligations souveraines offre de nombreux avantages. Effectivement, ces titres sont considérés comme des placements sûrs et stables, car l’État est censé être une entité solvable qui respecte ses engagements financiers. Les investisseurs peuvent s’attendre à recevoir des paiements réguliers sous forme de coupons tout en préservant leur capital initial.

Les obligations d’État offrent aussi une diversification du portefeuille pour les investisseurs qui cherchent à réduire le risque global de leur portefeuille grâce à la corrélation négative entre l’évolution des taux d’intérêts et celle des actions sur le marché financier.

Il existe aussi des risques liés à cet investissement. Le premier est lié au risque de taux d’intérêt : si les taux augmentent sur le marché secondaire après votre achat initial, vous perdrez potentiellement de la valeur sur votre obligation. Le deuxième est celui du défaut éventuel de l’emprunteur (ici l’État). Bien que peu probable, cela peut se produire si la situation économique ou politique du pays concerné se détériore.

Pensez à bien considérer que chaque obligation comporte un profil unique en termes de rendement et niveaux de risque associés. Avant toute décision d’investissement dans ce domaine complexe mais lucratif, il est recommandé aux potentiels acquéreurs d’avoir recours aux conseils avisés et pratiques professionnelles pour guider leurs choix quant aux types ainsi qu’à la catégorie d’obligation qui convient le mieux à leurs objectifs et leur profil de risque.

Comment choisir les obligations d’État qui conviennent le mieux à vos objectifs financiers

Bien que les obligations d’État soient considérées comme des placements sûrs, pensez à bien choisir les titres qui conviennent le mieux à vos objectifs financiers. Pour ce faire, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs.

Évaluez votre tolérance au risque. Les obligations d’État peuvent être classées selon leur durée et leur rendement : plus la durée est longue, plus le rendement peut être élevé mais en contrepartie le risque augmente. Si vous avez une faible tolérance au risque, optez pour des obligations à court terme plutôt qu’à long terme.

Analysez l’environnement économique du pays émetteur. La situation économique ou politique du pays peut affecter la solvabilité de l’emprunteur. Par exemple, une économie stable avec un taux de chômage bas et une croissance soutenue offre généralement moins de risques qu’une économie instable avec un taux de chômage élevé et un endettement public important.

Un autre élément clé à prendre en considération est le niveau des taux d’intérêt. Si les taux sont actuellement très bas sur le marché secondaire (après-vente), cela signifie que les coupons offerts par certaines obligations seront aussi faibles, donc il serait peu avantageux pour vous, investisseur. Dans ce cas, préférez attendre ou optez pour des solutions alternatives.

Vous pouvez aussi intégrer dans votre analyse personnelle la possibilité d’investir dans des obligations d’État étrangères, qui peut être une alternative intéressante pour diversifier votre portefeuille. Cette option implique souvent des risques de change et doit donc être étudiée avec soin.

Le choix des obligations souveraines adéquates nécessite une analyse minutieuse. La prudence est requise afin de maximiser vos investissements en tenant compte de vos objectifs financiers personnels ainsi que des facteurs externes tels que la situation économique du pays concerné et les fluctuations sur le marché financier.

ARTICLES LIÉS