Accueil Actu Comment lire un bilan comptable ?

Comment lire un bilan comptable ?

Le bilan comptable est un outil essentiel pour toute entreprise. Mais lorsque le bilan comptable est effectué, comment faut-il le lire ? On fait le point pour vous sur le bilan comptable afin de vous donner toutes les clés de compréhension. Suivez le guide !



Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?



Un bilan comptable est un document produit par un comptable, pour le compte d’une entreprise, quelle qu’elle soit. Un bilan comptable permet d’avoir une visibilité sur la situation patrimoniale d’une entreprise. C’est en quelque sorte une photographie, à un instant t, de tout ce que l’entreprise possède, mais aussi de tout ce que cette entreprise doit.

A découvrir également : Tampon encreur : quels avantages pour votre entreprise ?



Le patrimoine d’une entreprise est ainsi formalisé sous forme de bilan, qui se divise lui-même en deux grandes parties : l’actif du bilan et le passif du bilan. Voici en détail ce que ces expressions signifient.



Bien lire son bilan comptable 



Au sein du bilan comptable, l’actif du bilan met en lumière la manière dont les fonds de l’entreprise sont utilisés. Le passif du bilan, lui, met en lumière l’origine des fonds. 

A lire également : Les entreprises peuvent-elles s'adapter à une nouvelle ère de la consommation ?



L’actif du bilan comptable



L’actif du bilan indique l’utilisation des fonds, qui comprend tout ce que l’entreprise possède, avec entre autres les biens et les créances de l’entreprise envers tous les tiers concernés. Ceci implique des informations sur les stocks, les encours, les immobilisations et investissements, les créances clients, la trésorerie positive, etc. Ceci correspond aux possessions de l’entreprise.



Au cœur de l’actif, on retrouve l’actif circulant et l’actif immobilisé (investissements). Pour financer un cycle d’exploitation, des investissements sont nécessaires : par exemple, du matériel, des machines, un brevet, des terrains, etc. Ceci correspond à l’actif immobilisé, qui fait partie intégrante du patrimoine durable de l’entreprise. L’actif circulant, lui, fait référence à tout patrimoine temporaire : encours, créances destinées à un réemploi, etc. 



Le passif du bilan comptable



Le passif du bilan indique l’origine des fonds, qui comprend tout ce que l’entreprise doit payer, avec entre autres les capitaux propres et les autres dettes de l’entreprise. On y retrouve toutes les informations sur le capital social – soit, les fonds que les actionnaires apportent à l’entreprise – les emprunts bancaires effectués par l’entreprise, ses dettes envers les fournisseurs, les tiers et associés, les éventuels découverts, etc.



Il s’agit de faire un état des lieux de tout ce que l’entreprise doit rembourser. Le passif comprend également les bénéfices non distribués sous forme de dividende, ainsi que le résultat de l’exercice. Tout ceci constitue en tout état de cause une dette, dans le sens où à terme, ces fonds sont destinés à rémunérer les associés qui se sont engagés dans un investissement sur l’entreprise.



Comment se présente un bilan comptable ?



Lorsque votre bilan comptable vous est adressé, il se présente sous forme de tableau à deux colonnes. Vous y retrouvez le passif et l’actif, et tous les éléments d’informations qui ont été réunis.



L’actif est classé de haut en bas, avec les éléments stables en haut et le liquide en bas : actif immobilisé, actif circulant.



Le passif, lui, est classé de haut en bas, avec les dettes de long terme en haut et les dettes de court terme en bas. On retrouve donc, dans l’ordre, les capitaux propres, puis les autres fonds, propres, les provisions pour risques et charges, puis les dettes à moyen et court terme.



Comprendre le bilan comptable en un clin d’œil



Afin d’avoir une visibilité instantanée sur un bilan comptable, rien de plus simple : sa lecture à des points stratégiques permet de comprendre une stratégie financière et toutes ses conséquences. Ceci indique la santé financière de l’entreprise.



Actif circulant : créances élevées = défaillance potentielle. Clients mauvais payeurs, défaillance facturation, gestion clientèle, etc.



Stock et encours élevés : le produit ne se vend pas.



Taux d’endettement de l’entreprise : il correspond au ratio dette financière et capital propre. Si les dettes bancaires sont élevées face au capital social, ceci peut indiquer une dépendance vis-à-vis des partenaires financiers. La rentabilité de l’entreprise est à questionner.



Capitaux propres supérieurs aux dettes bancaires : l’entreprise n’est pas dépendante de  partenaires financiers externes mais il est possible d’emprunter, en monopolisant moins les investisseurs. 



Un bilan comptable donne une visibilité claire sur la manière dont une entreprise est gérée. Les axes d’amélioration de pilotage sont à interpréter en fonction.







Les indicateurs clés à analyser dans un bilan comptable



L’analyse d’un bilan comptable ne se limite pas uniquement à sa lecture. Vous devez vous intéresser aux indicateurs clés qui permettent d’évaluer la santé financière et la performance de l’entreprise.



Pour mesurer la rentabilité de l’entreprise, on peut calculer le taux de marge brute, qui correspond au rapport entre le résultat brut d’exploitation et le chiffre d’affaires. Une marge élevée indique une bonne rentabilité.



Ce ratio permet de mesurer l’autonomie financière de l’entreprise en comparant les capitaux propres aux dettes totales. Un ratio élevé signifie que l’entreprise est moins dépendante des financements externes.



La solvabilité mesure la capacité qu’a une entreprise à faire face à ses engagements financiers sur le long terme. Elle se calcule en divisant les actifs circulants par les passifs courants. Si ce ratio dépasse 1, cela signifie que l’actif disponible est supérieur aux dettes court terme présentes dans le passif. Cette situation témoigne donc d’une meilleure solvabilité.



Le besoin en fonds de roulement mesure les besoins financiers d’une entreprise pour continuer son activité. Il se calcule en soustrayant les dettes courantes des actifs circulants. Un BFR négatif peut indiquer une situation favorable, car cela signifie que l’entreprise dispose de ressources suffisantes pour couvrir ses engagements.



L’effet de levier financier permet de mesurer la part des capitaux propres dans le financement global d’une entreprise. Un effet de levier élevé peut être risqué, car il implique un niveau d’endettement important.



En analysant ces indicateurs clés, vous serez en mesure d’évaluer la performance et la stabilité financière d’une entreprise. Cela vous permettra ainsi de prendre des décisions éclairées dans vos relations commerciales ou investissements potentiels.



Les erreurs à éviter lors de la lecture d’un bilan comptable



Les erreurs à éviter lors de la lecture d’un bilan comptable



Lorsque vous analysez un bilan comptable, pensez à bien vérifier les chiffres. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes à éviter :



Les ratios sont des outils puissants qui permettent de mettre en perspective différentes données du bilan comptable. Par exemple, le ratio dettes/capitaux propres reflète l’indépendance financière d’une entreprise tandis que le ratio liquidité courante mesure sa capacité à faire face à ses échéances immédiates. Ne pas tenir compte des ratios lors de l’analyse d’un bilan peut être une erreur grave car cela vous empêche d’avoir une vue complète et précise sur la santé financière de l’entreprise.


Se fier uniquement au bilan


Lorsque vous évaluez la santé financière d’une entreprise, pensez à bien prendre en compte non seulement son bilan comptable, mais aussi ses états financiers complets, tels que le compte de résultat et le tableau de cash-flow. Ceux-ci fournissent des informations supplémentaires sur les revenus, la rentabilité et la gestion de trésorerie. Comparer ces différents documents peut révéler des tendances ou mettre en lumière certains changements significatifs dans l’activité exercée. Pensez à bien consulter l’ensemble des états financiers pour une analyse complète.


En évitant ces erreurs courantes, vous serez en mesure d’interpréter correctement un bilan comptable et d’utiliser les informations financières pour prendre des décisions éclairées dans vos relations commerciales ou investissements potentiels.

ARTICLES LIÉS