Accueil Actu Acheter un véhicule professionnel, comment faire ?

Acheter un véhicule professionnel, comment faire ?

Vous êtes à la recherche d’un véhicule pour votre entreprise et vous ne savez pas par où commencer ? Acheter un véhicule professionnel peut être un investissement important pour votre entreprise, mais cela peut également être une source de confusion et de stress. Vous devez comprendre les différentes options disponibles et les considérations clés avant de prendre une décision d’achat. Dans cet article, examinons les étapes à suivre pour acheter un véhicule professionnel qui répondra à vos besoins opérationnels et budgétaires.

Les étapes à suivre pour acheter un véhicule pour votre entreprise

Ici, rien d’insurmontable, rassurez-vous, même si vous n’aimez pas l’administratif (comme nous hahaha). Voici donc les étapes à suivre pour acheter un véhicule pour votre entreprise :

Lire également : Comment obtenir un certificat de conformité de la carte grise ?

  1. Avant de commencer à chercher un véhicule, vous devez déterminer les besoins de votre entreprise en termes de taille, de capacité de charge, de confort, de coûts de carburant, etc.
  2. Ensuite, vous pouvez définir un budget réaliste pour l’achat du véhicule, en tenant compte des coûts d’acquisition, d’assurance, d’entretien et de carburant.
  3. Comparez les différents types de véhicules disponibles pour votre entreprise, tels que les fourgonnettes, les camionnettes, les voitures de service, etc.
  4. Si vous ne disposez pas des fonds nécessaires pour l’achat du véhicule, examinez les offres de financement proposées par les constructeurs automobiles ou les banques. Nous vous conseillons de contacter Partners Finances qui saura trouver le prêt le plus avantageux pour vous.
  5. Avant de prendre une décision d’achat, pourquoi ne pas faire un essai routier du véhicule pour vérifier son confort, sa maniabilité et sa performance ?
  6. N’hésitez pas à négocier le prix avec le vendeur ou le concessionnaire, en vous basant sur les prix pratiqués sur le marché. En règle générale, vous obtiendrez toujours une remise sur le prix initial.
  7. Lorsque vous avez trouvé le véhicule qui répond à vos besoins, signez le contrat d’achat et effectuez le paiement ou le financement.

En suivant ces étapes clés, vous pouvez acheter un véhicule professionnel qui conviendra à votre entreprise et qui sera un investissement rentable. Car c’est bien là l’intérêt, la rentabilité !

Inclure votre véhicule dans votre comptabilité

L’achat d’un véhicule professionnel doit être inclus dans la comptabilité de l’entreprise, c’est une obligation. Ne l’oubliez pas ! Voici ce que vous devez faire :

A lire aussi : Comment calculer le solde de tout compte en CDI ?

  • Créez un compte d’actif pour le véhicule dans votre système comptable pour refléter sa valeur et son utilisation future.
  • Enregistrez le coût d’acquisition du véhicule, y compris le prix d’achat, les frais de livraison, les taxes, les frais d’immatriculation et les frais d’assurance.
  • Calculez l’amortissement du véhicule, c’est-à-dire la répartition du coût d’acquisition sur la durée de vie utile du véhicule.
  • Suivez les dépenses d’entretien et de carburant du véhicule, qui peuvent être enregistrées en tant que dépenses d’exploitation de l’entreprise.
  • Mettez à jour les dossiers comptables chaque année pour refléter les nouveaux taux d’amortissement et les coûts d’entretien et de carburant.
  • Les entreprises doivent faire des déclarations fiscales pour l’amortissement du véhicule et pour les dépenses d’exploitation liées à l’utilisation du véhicule.

En incluant l’achat d’un véhicule professionnel dans la comptabilité de votre entreprise, vous pouvez avoir une vue d’ensemble des coûts liés à l’utilisation de ce véhicule et ainsi mieux gérer les finances de votre entreprise.

Les aides pour acheter un véhicule professionnel

Plusieurs aides sont disponibles pour financer l’achat d’un véhicule professionnel. Voici quelques-unes des principales auxquelles vous devriez penser :

  • Le crédit-bail est une solution de financement qui permet de louer un véhicule sur une période déterminée, avec une option d’achat à la fin du contrat.
  • Les banques et les établissements financiers proposent des prêts professionnels pour financer l’achat de véhicules pour les entreprises. Ca serait dommage de ne pas en profiter.
  • Le leasing est un système de location avec option d’achat, qui permet de louer un véhicule sur une période déterminée, avec une option d’achat à la fin du contrat.
  • Certaines aides de l’État, comme le fonds de garantie à l’initiative des entreprises (FGIF) ou le prêt à taux zéro pour la croissance des entreprises (PTZCE), peuvent être utilisées pour financer l’achat d’un véhicule professionnel.
  • Certaines régions proposent des aides spécifiques pour les entreprises, comme des subventions pour l’achat de véhicules électriques ou pour la transition écologique.

Notre conseil numéro 1, c’est de bien évaluer les différentes options de financement disponibles pour choisir celle qui convient le mieux à votre entreprise et à votre budget.

Zoom sur le leasing

Le leasing, solution à privilégier ? Effectivement, le leasing peut être une bonne solution pour une entreprise qui souhaite financer l’achat d’un véhicule professionnel :

  • Cette solution de financement permet d’étaler les coûts d’acquisition du véhicule sur une période déterminée, généralement de 2 à 5 ans.
  • Des mensualités fixes donnent la possibilité de mieux anticiper les dépenses de l’entreprise.
  • La possibilité de choisir un véhicule neuf ou récent avec des fonctionnalités modernes et une consommation d’énergie plus faible est un luxe.
  • L’option d’achat à la fin du contrat permet de devenir propriétaire du véhicule.

Les critères à considérer pour choisir le bon véhicule professionnel

Le choix du véhicule professionnel est une décision importante pour toute entreprise. Voici les critères à considérer pour choisir le bon véhicule :

• L’usage : selon l’utilisation prévue, il faudra opter pour un modèle adapté. Par exemple, si vous avez besoin d’un grand espace de stockage dans votre véhicule (pour votre matériel ou vos marchandises), vous devrez privilégier un utilitaire plutôt qu’une voiture citadine.
• Le carburant : le type de carburant choisi aura une influence directe sur le coût d’utilisation et la consommation d’énergie du véhicule. Les modèles essence ont tendance à être moins chers que les modèles diesel, cependant ces derniers sont souvent plus économiques en termes de consommation.
• La fiabilité : Le choix de la marque doit se faire en fonction des besoins réels de l’entreprise et non pas sur des a priori construits au fil du temps par les constructeurs automobiles.
• Les normes environnementales : L’environnement étant aujourd’hui un facteur clé dans ce domaine, certains éléments doivent être pris en compte lors du choix, comme la pollution sonore ou encore la quantité émise de CO2.

C’est pourquoi vous devez prendre suffisamment de temps pour définir précisément vos besoins avant d’entamer tout processus lié à l’achat d’un nouveau véhicule professionnel. Il ne faut surtout pas négliger l’étape cruciale qui consiste à mettre tous ces critères face aux différentes offres disponibles sur le marché afin de trouver celle qui correspond parfaitement aux attentes spécifiques liées à l’utilisation de ce véhicule professionnel.

Les assurances nécessaires pour votre véhicule d’entreprise

Une fois que vous avez choisi le véhicule professionnel idéal pour votre entreprise, vous devez souscrire à des assurances adéquates. Effectivement, en cas d’accident ou de dommages causés à un tiers, les conséquences financières peuvent être lourdes.

La première assurance obligatoire est la responsabilité civile, qui couvre les dommages causés à autrui par votre véhicule. Elle est valable pour tous vos déplacements professionnels.

En plus de cette assurance obligatoire, il existe plusieurs autres options envisageables selon vos besoins et votre budget :
• L’assurance tous risques : elle couvre les frais engendrés suite aux accidents du quotidien (vol, incendie…).
• L’assurance bris-de-glace : elle prend en charge le remplacement ou la réparation des vitres endommagées.
• L’assistance panne 0 km : elle permet d’être assisté rapidement en cas de panne même si celle-ci survient près de chez soi.

Il faut aussi penser aux conducteurs qui utiliseront ce véhicule professionnel et s’assurer qu’ils sont bien couverts contre tout incident pouvant survenir lorsqu’ils l’utilisent pour leurs missions professionnelles. Il y a donc plusieurs types d’assurances liées au conducteur tels que :
• La garantie individuelle accident : c’est une prestation complémentaire intégrée dans certains contrats d’assurance automobile dont l’intérêt principal est la protection du chef d’entreprise ainsi que de ses employés lorsqu’il y a un sinistre.
• La responsabilité civile du conducteur : elle couvre les dommages causés au véhicule en cas de responsabilité du conducteur.
• La protection juridique auto : elle permet à son bénéficiaire d’être aidé et accompagné dans ses démarches lorsqu’il est impliqué dans un litige lié à l’utilisation de la voiture professionnelle.

Vous devez prendre le temps de bien comparer les offres des différentes compagnies d’assurances pour trouver celle qui correspond le mieux aux besoins spécifiques liés à votre activité professionnelle. N’hésitez pas non plus à vous faire accompagner par un professionnel (courtier ou agent d’assurance) pour vous aider dans ce processus et éviter toute mauvaise surprise.

ARTICLES LIÉS