Accueil Actu Comment demander une augmentation en intérim ?

Comment demander une augmentation en intérim ?

Man in Black Long Sleeve Shirt Holding a Clipboard

Après une longue crise sanitaire, plusieurs entreprises ont rouvert et croissent rapidement. Pour assurer cette croissance, elles font généralement recours à des intérimaires. À un poste par intérim, le contrat est assez différent qu’à un poste en CDD ou en CDI. Toutefois, que ce soit en intérim, en CDD ou en CDI, les employés ont droit aux mêmes salaires. Ils ont également la possibilité de demander des augmentations.

Commencez par une comparaison

Avant de demander une augmentation de salaire en intérim, vous devez avoir des motifs valables. Pour cela, commencez par comparer votre salaire au salaire moyen dans votre secteur. Le Guide des salaires de Robert Half sera utile dans ce cas. Voyez si vous êtes bien payé ! Si ce n’est pas le cas, vous avez un premier argument solide pour la demande d’augmentation. Plusieurs employés font l’erreur d’entreprendre une telle démarche parce que leur collège est mieux payé, alors qu’ils font pratiquement le même boulot. C’est une habitude à éviter à défaut, faites une comparaison très minutieuse. Bien que vous soyez pratiquement au même poste, les diplômes, les niveaux d’études, et les expériences professionnelles peuvent être différents.

A lire en complément : Pour quelles raisons un avocat fiscaliste est essentiel à la bonne marche d’une entreprise ?

Examinez vos réalisations au sein de l’entreprise

Avez-vous réellement contribué au développement de l’entreprise ? Si oui, vous êtes en position de demander une augmentation. Par contre, vous restez probablement le seul convaincu de votre prouesse et de vos apports. Il faudrait trouver les bons mots, les bons arguments et le bon moyen d’en convaincre votre supérieur. Cela sera un exercice assez simple si vos réalisations sont tangibles. On suppose par exemple que vous êtes en charge du SEO du site web d’une chaîne de livraison à domicile. Pour présenter votre apport, vous ne devriez pas dire : « J’ai amélioré considérablement le référencement naturel de notre site en mettant en place une campagne de Netlinking et en faisant un travail minutieux sur plusieurs requêtes clés ». Cela paraît trop long et superflu.

Dites simple : « En améliorant le référencement naturel de notre site internet, le nombre de visiteurs a augmenté de 70 %, les commandes sont en hausses de 50 % et notre chiffre d’affaires à augmenter de 60 % sur ces trois derniers mois ». Vous pourriez également mettre en avant le gain de temps si vous avez inclus des processus automatiques sur la plateforme. Retenez qu’il faut présenter vos résultats en termes de gain de temps de hausses de CA.

A lire aussi : Obtenir un prêt rapidement en 2022 : les 3 conseils de la rédaction

Professional Man Interviewing an Applicant

Simulez la discussion avec votre hiérarchie

Il vous serait bénéfique de vous entraîner avant de vous présenter devant le patron pour une demande d’augmentation. Ainsi, vous saurez les points à améliorer et concrètement ce qu’il faut dire. Faites une liste de vos contributions les plus significatives. Contactez un proche qui jouera le rôle de votre supérieur. Discutez franchement comme si vous étiez face au patron. Votre interlocuteur pourra vous poser des questions sur les salaires moyens, vos contributions au développement de l’entreprise, votre participation à l’amélioration de la productivité, etc. À la fin, il pourra faire des remarques sur votre style, votre ton, votre posture, etc.

Soyez sûr de vous

Si vous n’êtes pas convaincus de mériter un salaire plus élevé, ne le demandez pas ! Ce n’est pas une démarche à entreprendre sur un coup de tête. Murissez votre décision et voyez réellement que votre travail mérite une meilleure rémunération.

Choisissez le bon moment

D’abord, il faut s’assurer que les chiffres sont au vert ! Vous ne devez pas demander une augmentation de salaire alors que la situation financière de votre société est en chute libre. En ces périodes, les chefs d’entreprises cherchent plutôt à réduire leurs charges. Évitez d’introduire votre requête alors que votre employeur est submergé par le travail. Surveillez le moment où il est un peu libre, souvent en début ou en milieu de mois. Faites votre demande avant que l’entreprise ne fasse des projections pour l’année fiscale suivante.

Ayez un plan B

Bien que vous ayez fait tout le nécessaire, votre patron peut ne pas céder à votre demande. Si le refus est dû à une mauvaise situation financière, vous pourriez simplement demander une prime exceptionnelle. Par contre, s’il ne trouve pas convaincantes vos contributions, discutez ensemble du nécessaire à faire pour mériter une augmentation.

ARTICLES LIÉS