Entrepreneur

Devenir auto-entrepreneur  est une idée qui a déjà séduit de nombreuses personnes. Mais, aujourd’hui, les micro-entreprises bénéficient de plus de privilèges pour ne citer qu’une fiscalité simplifiée. Quoi qu’il en soit, l’auto-entrepreneuriat reste incontournable pour ceux qui souhaitent profiter d’une réelle autonomie. D’ailleurs, on peut désormais estimer les charges liées aux futures activités en se servant d’un simulateur.

Pour évaluer le montant des obligations fiscales


Le fait de comparer la différente option fiscale est le premier réflexe de tout entrepreneur désireux de conquérir un secteur donné. En effet, pour l’application efficace de sa politique économique, le gouvernement  se doit d’offrir un régime fiscal favorable à ceux qui choisissent tels ou tels types d’activité. De l’autre côté, cela peut alourdir les charges dans certaines branches. C’est pour cette raison que bon nombre de sites mettent à la disposition des entrepreneurs des simulateurs. Ces outils  servent surtout à estimer la portée des TVA sur ses finances.


En parallèle, l’année 2018  sera  celle de l’entrée en vigueur de la nouvelle norme qui prévoit de rehausser le plafond des chiffres d’affaires pour les entités soumises aux régimes micro-BIC et BNC. Néanmoins, les auto-entrepreneurs et les entreprises individuelles  profiteront  toujours d’une comptabilité  simplifiée ainsi que d’une exonération de TVA. Toutefois, certaines conditions particulières doivent être remplies pour bénéficier de tous ces privilèges.

Pour décider des mesures à prendre


Le simulateur de charges auto-entrepreneur permet donc d’évaluer les impacts de cette nouvelle loi sur les résultats financiers de l’activité. Il dressera ainsi un tableau approximatif  du montant  des chiffres d’affaires en fonction de la branche exploitée. En effet, grâce à des indicateurs et des données fournies par l’utilisateur, cet outil est capable de donner une prévision de la trésorerie qui se rapprochera le plus possible de la réalité. De cette manière, on pourra déjà prendre les mesures nécessaires pour rester dans la régularité tout en préservant ses marges. En cas de forte hausse des revenus, l’Administration fiscale peut requalifier l’entreprise et lui imposer le régime fiscal général. D’autres applications  dédiées  sont également mises à la disposition de l’auto-entrepreneur afin de mieux gérer son business.


On peut notamment citer différents logiciels pour les auto-entrepreneurs. Ces utilitaires intègrent de nombreux modules pour faciliter la tenue de la comptabilité ou encore pour prévenir les problèmes de trésorerie. Pour les commerçants, se doter d’un outil certifié pour la facturation est d’ailleurs une obligation légale. Afin d’obtenir ces outils, les travailleurs  indépendants  peuvent  contacter un éditeur qualifié.




1

Aidez à construire la réputation de inesseo en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :