Accueil Juridique Qui peut être membre d’une SCI familiale ?

Qui peut être membre d’une SCI familiale ?

Avant de mettre en place un SCI, il peut être conseillé de savoir qui peut ou ne peut pas participer à l’entreprise. Pour clarifier en ce sens, vous trouverez tout dans cet article.

Associés dans un SCI

Une société immobilière civile ou une SCI est une société qui a besoin d’acquérir, de gérer, de louer un bien ou d’un bien comme objectif social. Il s’agit d’une personne morale qui a sa propre existence juridique.

A lire également : Pourquoi acheter un bien immobilier en SCI ?

Dans un ICS, le nombre de partenaires IBS est d’au moins 2, il n’y a pas de limite. Le SCI peut être composé de plusieurs partenaires : conjoints, concubines, sociétés, mineurs (mineurs émancipés ou non émancipés) et autres.

Les partenaires de la SCI sont liés par les statuts écrits. Sachez que les partenaires ne seront pas en mesure de posséder des ICS en aucune circonstance. Vous êtes propriétaire de la valeur des actions de la Société sous la forme de en espèces ou en nature.

A lire aussi : Quel est l'effectif d'une entreprise ?

Par conséquent, si un associé souhaite quitter la société, la valeur des actions détenues par l’associé doit être quantifiée et déduite des fonds de la société ou vendue par l’intermédiaire des actions du SCI afin de maintenir l’équilibre dans la société avec la tenue d’une assemblée générale. Le transfert des actions de la SCI doit être effectué dans le cadre d’un acte notarié.

Tout le monde ne peut pas devenir un partenaire dans une telle société. Certains critères doivent être remplis pour devenir partenaires d’un IBS, y compris l’obligation de verser des contributions (en espèces ou en nature) et d’être en mesure de contribuer.

Qui peut être connecté à un SCI ?

Toute personne âgée qui est capable ou sous le contrôle de la justice ou sous tutelle avec l’aide de son tuteur peut s’associer à un IBS, c’est-à-dire un adulte, un mineur être émancipé ou non émancipé, avec la permission d’un parent et d’un juge, peut détenir des actions de SCI.

Les mineurs émancipés ou non émancipés peuvent également être associés à une société civile dans le domaine de l’immobilier, car leurs activités ne sont pas commerciales. Un mineur émancipé âgé de plus de 16 ans peut devenir un employé dans la formation d’un IBS.

Un mineur non émancipé ne peut agir seul, il doit être représenté par un tuteur ou un administrateur légal avec l’autorisation du juge de tutelle afin de posséder des parts de SCI. D’autant plus qu’il est de plus en plus fréquent que les parents fondateurs enregistrent leurs enfants lors de la création d’une SCI familiale. Ceci est tout à fait possible, même dans le cas d’un enfant mineur non émancipé, il n’a besoin que de la signature d’un parent d’un document notarié pour faire partie du SCI, dans ce cas, le Les parents fondateurs des parents avec l’autorisation du juge de tutelle. Si cela se produit pendant la vie sociale, alors, bien sûr, une assemblée générale doit être organisée.

Dans le cas des BI familiaux, la société doit déclarer ses revenus fonciers si elle a opté pour l’impôt sur le revenu.

Qui ne peut pas être connecté à un SCI ?

Les personnes qui n’ont pas le droit de participer à l’activité concernée ne sont pas membres d’un IBS : fonctionnaires ou personnes handicapées par un jugement tel que le résultat d’un jugement.

ARTICLES LIÉS